2018 – Débat 8

DÉBAT 8

18h30 à 20h

Grande Salle des séances

Quelle culture, quel patrimoine, pour les sociétés en mutation ?

    • Fabrice BOUSTEAU – Directeur de Beaux Arts Magazine, scénographe
    • Laurence des CARS – Présidente de l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie
    • Jérôme CLÉMENT – Ancien président d’Arte, ancien président de la Fondation Alliance française
    • Diane DUFOUR – Directrice du BAL- Espace d’Art et d’Images
    • Nicolas GRIMAL – Egyptologue, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

La culture n’a jamais été aussi présente que depuis l’apparition du web et des réseaux sociaux – une omniprésence dont ni les politiques, ni les industries culturelles, ni les artistes n’ignorent les enjeux même si les fortunes sont diverses. Le web est un outil formidable pour favoriser l’accès à la culture, au patrimoine et à l’expression artistique. Grâce à la numérisation des collections qui participe au dépassement des barrières socioculturelles et à l’appropriation des œuvres par le plus grand nombre, il existerait en outre un lien entre la consommation électronique et les pratiques culturelles. En d’autres termes, Internet ne se substituerait pas au musée mais inciterait bien de nouvelles populations à s’y rendre. Dès lors comment expliquer, que la moitié de la population soit encore exclue de la culture ? L’Etat doit-il refonder sa politique culturelle en profondeur et notamment davantage asseoir sa présence à l’écart des grandes métropoles ? Le succès du Centre Pompidou-Metz mais aussi des festivals qui fleurissent dans tout le pays sont là pour le rappeler, le Soft power fait ses preuves dès lors qu’il s’agit de revitaliser un territoire. Comment rompre avec « l’aristocratie culturelle » ? Comment penser la démocratie culturelle 3.0 ? Comment par ailleurs continuer à se servir des nouvelles technologies pour explorer la culture et le patrimoine à l’image des égyptologues qui partent à l’assaut de mystères vieux de plusieurs milliers d’années dans le secret des pyramides (cf. la mission ScanPyramids) ? Et dans les pays émergeants, comment sauvegarder un patrimoine unique et fragile face à l’hyper industrialisation et urbanisation qui détruits comme en Chine des quartier entier avec leur Histoire ?